Lexicologie participative (c'est grave docteur ?)

Le monde de la plongée tout entier dans le ce forum
Avatar de l’utilisateur
Leopold Anasthase
Rang du forum : Raie Manta
 
Messages: 805
Inscrit le: 25 Mars 2012, 20:43

Re: Lexicologie participative (c'est grave docteur ?)

Message non lupar Leopold Anasthase » 11 Jan 2019, 23:13

untelosa a écrit:je vous propose FORAMEN

Un foramen, c'est un trou anatomique. Il y en a qui sont là et c'est normal (par exemple, il faut un trou dans un os du crâne pour que la moelle épinière communique avec le cerveau).

Celui qui intéresse les plongeurs, c'est le foramen ovale. Pendant la vie fœtale, c'est-à-dire pendant la période de neuf mois où nous faisons de la plongée dans le ventre de notre mère, relié au fournisseur d'oxygène (et d'autres choses) par le cordon ombilical, il fait communiquer les deux atria (pluriel d'atrium, le truc qu'on appelait avant « oreillettes » ; mais ça, c'était avant). Mais pourquoi donc ? Eh bien, pendant la vie fœtale, nous avons des mouvements respiratoires, mais nos poumons sont noyés de liquide amniotique. Comme il n'est pas utile de les perfuser autant que le reste du corps, on installe deux déviations ou court-circuits (ou shunt en anglais) : un trou entre les deux atria (suivez, c'est expliqué plus haut), le foramen ovale, et une communication entre l'artère pulmonaire et l'aorte, le canal artériel.

Quand tout va bien, ce foramen ovale se ferme à la naissance (et le canal artériel aussi, d'ailleurs). Mais chez un tiers des individus, ça n'est pas une fermeture hermétique (on ne connaît pas la proportion exacte, probablement entre un tiers et un sixième des individus adultes). C'est un peu comme une membrane qui recouvrirait un trou.

Si du sang de l'atrium gauche passe dans l'atrium droit, ça n'a aucune conséquence. Si du sang de l'atrium droit passe dans l'atrium gauche, on peut observer une diminution de la concentration en oxygène du sang (le sang de l'atrium droit est moins riche en oxygène ; s'il passe à gauche, il vient en quelque sorte polluer le beau sang bien oxygéné). Et là encore, sauf si le passage est très important, ça n'a pas de conséquence.

En plongée, ça se complique. Parce qu'il y a des bulles. Eh oui, à la remontée, même quand on respecte la procédure de décompression, il y a des bulles. Les procédures de décompression n'évitent pas les bulles, mais elles évitent qu'il y ait trop de bulles. Et tant que les bulles restent à droite, elles arrivent dans la circulation pulmonaire et sont éliminées. Mais les bulles n'ont rien à faire dans la circulation gauche.

Donc si on a un foramen ovale perméable et qu'on est en train de remonter et qu'on a la pression du sang dans l'oreillette droite qui augmente (par exemple parce qu'on fait une manœuvre de Valsalva, mais aussi quelle idée de faire une manœuvre de Valsalva à la remontée ?), eh bien on peut avoir un peu de bulles qui passent à gauche et qui vont gêner la circulation (en particulier dans le cerveau).

Cela dit, ne vous mettez pas la rate au court-bouillon pour ça. Étant donné qu'il y a entre un individu sur 6 et un sur 3 qui a un foramen ovale perméable, il y a probablement un plongeur sur 6 ou sur 3 qui a un foramen ovale perméable. Or il n'y a pas un plongeur sur 6 qui fait un accident de plongée.

Et je repropose « Palanquée ».

Je l'ai faite courte, non ?

Précédent

Retour vers La plongée sous-marine - Forum Général

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
 
 
 
Actuellement 0 plongeur dans les salons de discussion : se connecter Discussion