A la frontière entre la bio sous-marine et la narcose

Avatar de l’utilisateur
Jeffdulac
Rang du forum : Requin baleine
 
Messages: 1239
Inscrit le: 19 Jan 2013, 12:08
Localisation: Saint Raphaël

Re: A la frontière entre la bio sous-marine et la narcose

Message non lupar Jeffdulac » 18 Août 2013, 23:38

Salut Daniel,

Je progresse de jour en jour sur ce forum et je commence maintenant mes interventions par une salutation

Voilà qui est bien l'ami breton.
Tu penses bien que j'ai regardé ton carnet et que j'ai vu la carrière. ;)
Il y a des plongeurs téméraires, il y a des vieux plongeurs... mais il n'y a pas de vieux plongeurs téméraires !

GeekManPower
Rang du forum : Poisson clown
 
Messages: 11
Inscrit le: 23 Mars 2015, 09:28

Re: A la frontière entre la bio sous-marine et la narcose

Message non lupar GeekManPower » 24 Mars 2015, 21:54

y a une carriere ou tu a voiture panneau de rue barque et une buse :p

Avatar de l’utilisateur
caranx
Rang du forum : Raie Manta
 
Messages: 753
Inscrit le: 01 Fév 2017, 12:32

Re: A la frontière entre la bio sous-marine et la narcose

Message non lupar caranx » 24 Fév 2017, 07:16

Hello les plongeurs !

A la frontière entre la bio sous-marine et la narcose, je vais faire remonter ce topic des profondeurs du forum pour venir y planter mon petit bout de corail et vous racontez une (toute petite) expérience personnelle concernant la narcose. :oops:
"il fut un temps où, jeune et jeune, j'ai accumulé l'expérience des 60 à l'air" (comprenez: fait ce qu'il ne faut pas faire pleiiiiiiiiiiiin de fois :? ).

Nous étions 5 plongeurs à ne nous retrouver que pour descendre. Le dimanche matin, un directeur de club nous emmenait sur site et "hors structure", nous offrait le droit de plonger (presque) no-limit.
Donc ce dimanche matin, c'est parti, la petite équipe arrive sur un site appelé "la dune". Le fond est à (au moins) 60, la descente se fait jusqu'à 55 le long d'un tombant vertical. Et bien entendu, comme des c.... que nous sommes, de la surface jusqu'à 55, c'est tête en bas et "gaz" (perso j'ai des os en adamentium et descend trèèèèèèès facilement viiiiiiiiite).
Arrivés à 55 mètres, nous faisons le bilan "état des plongeurs & air". Tout le monde va bien, c'est le moment de trainer un peu avant de remonter.
Il y a devant moi une branche de corail qui se dresse bien au dessus des autres. Je m'en approche et je vois, posé dessus, un nudibranche: liseré blanc, taches rouge, jaune, violette. Il mesure environ 5 cm de long et il est superbe.
Je fais l'appel aux copains afin qu'ils puissent eux aussi profiter de cette splendeur (il y a parmi nous une plongeur biologiste qui justement ce jour là a son appareil photo avec elle).
Et là, en me retournant et en faisant du bruit dans mon détendeur pour que le reste de l'équipe me regarde, je percute:
"heu... tu vois du rouge à 60 alors que tu n'as pas de phare... heu..."

Je vérifie la branche de corail: ben en fait, il n'y a dessus qu'une algue flottant dans le courant... :roll:

Forcément, comme les copains sont à me regarder et à se demander ce que j'ai à leur montrer, je sifflote dans mon détendeur genre "moi ? je vous ai appelé ? ha mais non voyons, vous avez sans doute halluciné, bande de narcosés !" :lol:

Avatar de l’utilisateur
alain27-2b
Rang du forum : Tortue verte
 
Messages: 92
Inscrit le: 21 Fév 2017, 23:47
Localisation: Normandie - Corse

Re: A la frontière entre la bio sous-marine et la narcose

Message non lupar alain27-2b » 25 Fév 2017, 00:47

Une jolie anecdote et une belle pirouette :bravo:

sinon tu en entendrais encore parler :crazy:

Précédent

Retour vers Identification d'espèce

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
cron
 
 
 
Actuellement 1 plongeur dans les salons de discussion : se connecter Discussion