Coxbat - Plongée n° 161 - Epave l'Obéron

Partager avec Facebook Plongée précédente   Plongée suivante   
 
Plongée intéressante
  Languedoc Roussillon  
  34 - Hérault  
  Cap d'Agde  

Paramètres de la plongée : Epave l'Obéron

06 Septembre 2006 10h00
200 bar
50 bar
51 ' - 13 m - Air
Combinaison 5mm
Bloc 12 Litres Acier
Lest 8 kg (Eau salée)
Eau Environ 16 °C
Air Non précisé
Visibilité Mauvaise (2-5m)
Difficulté Très facile
Navigation 40min
Météo Nuageux Nuageux
Conditions Courant faible
Aucune photo dans l'album de cette plongée.

Commentaires et description :

Accès : bateau

Le navire : Obéron est le nom du roi des elfes, dans les récits du moyen-age; c'était aussi le nom d'un vapeur de 128 tx, du port de St Malo, doté d'une machine de 256 ch et appartenant à la compagnie : La Morue Française. Long de 28.50 m et large de 6 m, il avait été construit à Hull, chez Cook, Wetton and Gemmell, en 1886. D'abord utilisé à la pêche, l'Obéron, ex-Ariel, ex-Sailing terminait sa carrière comme caboteur, en très mauvais état d'ailleurs.

Dans la nuit du 17 au 18 février 1913, l'Obéron, allant de Marseille à Valence avec un chagement de morues, affroute la tempête d'est. Il vient de quitter Port-de-Bouc, où un incident, qui en dit long sur l'état du navire, vient de se produire: 2 matelots, nommés Capuro et Rossi, ont débarqué, considérant que leur existance y était en danger, du fait de la vétusté du bâtiment. Ces 2 Marseillais sont immédiatement remplacés. Plus tard, on sera qu'un essai de pompes, au départ de Marseille, avait permis de constater qu'elles ne marchaient pas. Vers minuit, au large de Marseillan, le navire prend l'eau sousl'effet des vagues. La salle des machines est déjà innondée. Le Capitaine Lafourcade, un Bordelais,sceptique sur la valeur de son navire, ordonne de faire fonctionner les pompes, qui refusent tout service. La dérive se poursuit. A l'aube, l'ancre est mouillée, la situation est désespérée. 7 hommes s'embarquent sur le canot de sauvetage. On les retrouvera tous noyés. Sur le navire, seuls restent le Capitaine et le 2 ème chauffeur, nommé Escalla. Les vagues submergeant complètement l'Obéron, ils sont contraints de se jeter à l'eau.Escalla perd de vue le Capitaine, retrouve le chef mécanicien qu'il voit se noyer sous ses yeux. Accroché à un youyou, le chaffeur dérive plusieurs heures. Il parvient à la côte et n'a pas le courage de se relever pour sortir de l'eau. Par bonheur, un ouvrier Italien l'aperçoit et le sauve. Sur 9 hommes d'équipage, 8 sont perdusL'Obéron aujourd'hui : les restes du navire gisent par 12 m de fond, en face du camping du Castellas, non loin de la tour du même nom, connus par les pêcheurs et les plongeurs sous le nom de morutier. Penché sur tribord, sur un fond de sable plat, l'orientation générale est sud-ouest, l'avant est le mieux conservé et pointe encore fièrement son étrave alors que l'arrière est plus ensablé. Les poulpes et surtout les congres ont en pris possession, certaines parois sont recouvertes d'alcyonnaires et de corynactis éclatantes de couleur , équilibre fragile.


Structure d'accueil :

Abyss Plongée
Centre encadrant
Abyss Plongée

Composition de la palanquée (2 plongeurs) :

Les niveaux ainsi que le nombre de plongée indiqués sont ceux à la date de la plongée.
(1) : Personnes invitées à rejoindre Plongée Loisir.com.

Les espèces observées :

Aucune espèce renseignée.
 

Aucun commentaire - Soyez le premier à ajouter un commentaire.

 

Scannez moi !

Connexion





Rester connecté
Mot de passe oublié



Carnet de plongée !

Inscrivez vous pour :
  • - Garder une trace de vos plongées.
  • - Garder des liens avec vos binômes.
  • - Associer vos photos et des fiches biologiques à votre plongée.


Une question ?

Envoyer un email à Plongée Loisir


Signaler un problème

 
Actuellement 0 plongeur dans les salons de discussion : se connecter Discussion