MAGAZINE

News

04/05/2013   par Plongeur.com

Les requins ont rendez-vous avec la lune

requin et pleine lune
Une récente étude vient de démontrer que le comportement des requins, en particulier leur profondeur d'évolution, est étroitement liée au cycle des jours, de la lune et des saisons. Alors, faut-il éviter les plongées les nuits de pleine lune ? C'est sur une période de 2 ans et 9 mois qu'une équipe de chercheurs australiens a suivi le comportement de 39 requins gris de récif (Carcharhinus amblyrhynchos) le long des côtes de Palau (Micronésie). Les animaux ont été marqués avec des sonars permettant de mesurer les déplacements verticaux ainsi que la fréquence de fréquentation de certains sites. Sur les 39 spécimens, 31 ont été repérés de manière plus régulière, en particulier des femelles et durant les périodes diurnes. En partant du général au particulier, les résultats observés ont permis de déduire une régularité de certains comportements.
PALAU ZONE ETUDE Zone étude sur les récifs de Palau

Les requins fidéles en été ?

Effectivement, les mois d'été les requins sont plus fidèles à certains sites, la fréquence de leur présence étant plus fortes que durant les mois hivernaux. Quant à la température, rien de surprenant à noter que les animaux recherchent l'économie d'énergie en restant dans les eaux chaudes. Ainsi si en hiver leur zone d'évolution moyenne est à une profondeur de 35 mètres, celle-ci atteint les 60 mètres en été (la température de l'eau y est alors à 29°C).

L'attraction de la lune sur les requins

Mais ce n'est pas tout, s'il a été vérifié que les requins remontent quotidiennement à la surface aux périodes crépusculaires, il a été observé de manière plus surprenante que les cycles lunaires avaient une influence sur l'évolution des requins : ils descendent plus profond les nuits de pleine lune ! Les conclusions de ces observations sont que les cycles de la journée, de la lune et des saisons impactent les mouvements verticaux et de résidence dans une stratégie de gestion de l’énergie et de comportement de chasse L’étude rappelle que, en plus de la pêche intentionnelle des requins, nombre d’entre eux sont victimes accidentelles des pêcheurs. Selon un rapport récent canadien ce serait prés de 100 millions de requins qui seraient pêchés chaque année (intentionnellement ou non). Ainsi, ces modèles de comportement et d'évolution devraient être pris en considération lors de la mise en place de stratégies de conservation de l’espèce, en particulier concernant les techniques de pêche.
REQUIN GRIS DE RECIF Requin Gris de Récif par Philippe Guillaume
[nice_info]Informations complémentaires : - Cette étude a été menée par la fondation Save Our Seas, l’institut Autralien de Science Marine , l’université de Western Australia  et la Micronesian Shark Foundation - Retrouver l’intégralité de l’étude dans la publication scientifique PLOSONE[/nice_info]

  • Biologie sous-marine, Faune et Flore


SUR LE MÊME THÈME