• Pronfondeur : de 12m à 22m
  • Difficulté :
  • Niveaux minimum : Plongeur débutant (0-25 plongées - 20 m)
  • Coordonées GPS :
    - Lat: 43.18027777780000000000
    - Lon: 6.54667166667000000000
  • Type de plongée :
    Bateau Photo / vidéo Épave Autonomie
  • Pour cette plongée nous vous conseillons : Lampe / Lampe de secours, Phare, Couteau, Parachute de Palier

Description

Le Ramon Meumbru

carte-var-est.gif

 
Localisation   43°10’49’’N – 06°32’73’’E 
A la sortie du port de Cavalaire
     
Type épave/site 
Profondeur minimum 
Profondeur maximum
  Cargo
17 mètres
22 mètres
     
Difficulté de la plongée   s.gifs2.gifs2.gifs2.gifs2.gif
Intérêt faune et flore   s.gifs2.gifs2.gifs2.gifs2.gif
Intérêt épave/site   s.gifs2.gifs2.gifs2.gifs2.gif

 

Historique de l'épave :

Construit en 1873 par les chantiers Gilbert et Cooper (Hull), le navire fût baptisé Elguezabal, Ballesreros n°2, puis Derwent et enfin Ramon Meumbru. 
Le Ramon mesurait 80 mètres de longueur et 11 de largeur. Sa jauge était de 1153 tonneaux. Il avait une particularité exceptionnelle pour l’époque : il était doté de 5 cloisons étanches. 
Les causes et la date exacte du naufrage sont incertaines. Il aurait sombré début juin 1921 suite à une explosion. L’équipage composé de 37 hommes fût récupéré par le vapeur Cabo Vilano.   

ramon-schema.gif
Schéma : Urs Brunner

Description :

L’épave est située juste à la sortie du port de Cavalaire où la circulation en pleine saison est intense. Un mouillage est conseillé avec descente et remontée le long de celui-ci, plutôt qu’une récupération au parachute en pleine eau. 
Posé sur son flanc tribord le Ramon gît sur un fond vaseux de sable par 22 mètres de fond. La visibilité est médiocre, il y a beaucoup de sédiment tant sur l’épave que sur les algues qui l’entourent, ce qui lui donne un aspect terne et triste. 
« Tas de tôles » serait le terme approprié pour le désigner. Seul le flanc bâbord a conservé sa coque. L’épave a été démembrée par des scaphandriers et aujourd’hui il est très difficile de reconnaître quelque chose. Superstructures, machines, et hélice ont disparu. Sur ce qui fut le pont, ce n’est plus que ferrailles et tôles enchevêtrées. Des ouvertures existent sur bâbord, mais celles-ci sont très étroites et ne permettent pas d’y pénétrer aisément. Elles nécessitent un décapelage, et au vu de la couche de sédiment présente sur le site, il est fortement déconseille de s’y aventurer. 
  
 

Faune et flore :

Pratiquement inexistante. On peut croiser une petite langouste, quelques crevettes, un congre ainsi que des sars, mais la visite ne laisse pas pantois devant la profusion des espèces. 
La faune quant à elle est composé d’algues vertes qui malheureusement sont couvertes de sédiments. 
  
  

La faune et la flore observées (10)

Poulpe commun

Chapon

Triptérygion jaune

Crénilabre paon

Apogon

Saint-Pierre

Seriole

BARRACUDA

Flabelline mauve

Murène commune

Photos du site de plongée ()

Aucune photo sur ce site de plongée. Ajouter les vôtres en cliquant-ici.


Ils ont plongé ici... Posez-leur une question !

Vous aussi vous avez plongé ici ? Remplissez votre carnet de plongée en ligne pour apparaître dans cette liste.

Monnet

1 plongée

Dernière fois le : 18/06/2016
thierry keup

1 plongée

Dernière fois le : 06/05/2016
yzfmarcus

1 plongée

Dernière fois le : 06/05/2016
Gpcmbm

1 plongée

Dernière fois le : 15/05/2015
Laurent Libois

1 plongée

Dernière fois le : 11/05/2014
Et 4 autre(s) ...

Signaler un problème